Bicyclettes
2011-05-27 16:35:20 +0000
18

Looking for Techniques for Riding Uphill on a Single Speed

Je fais la navette en vélo à une vitesse (SS) sur un trajet aller-retour d'environ 13mi. Rentrer chez moi n'est pas un problème car les pentes sont faibles et je peux les monter. Cependant, pour aller travailler, les pentes sont beaucoup plus raides et j'ai du mal à les gravir. J'ai généralement besoin de m'arrêter et de marcher un peu. Je suis à la recherche de conseils sur l'ascension de collines sur un SS. Merci

Edit: Je ne cherche pas vraiment à éviter de me faire du mal, je suis jeune et en forme, donc ce n'est pas ma plus grande préoccupation. Je suis plus soucieux de rendre ma technique de pédalage plus efficace, en particulier pour les montées de collines. Un autre point que je devrais mentionner est que j'utilise des pédales sans cliquet pour augmenter ma puissance.

Verdict: J'ai ajouté ceci parce que je ne peux choisir qu'une seule meilleure réponse. Je pense que @GuyZee a le mieux répondu à ma question sur la technique, mais @Steven m'a beaucoup aidé à obtenir un meilleur avantage mécanique. Merci à vous deux d'avoir fourni d'excellentes réponses.

Réponses [11]

24
2011-05-27 17:24:20 +0000

Je roule à la fois en SS/FG et j'aborde les collines de la même manière que si j'étais sur un vélo à engrenages, à une très grande exception près... MOMENTUM. Lorsque je suis sur un SS/FG à vitesses élevées, je prends le plus de vitesse possible en entrant dans la colline et je pousse fort pour la maintenir pendant toute la montée.

Conseils de base pour l'escalade :

  1. Glissez sur la selle et faites passer les talons par le bas du coup de pédale
  2. Si vous devez vous mettre debout, faites-le en minimisant le balancement du corps et les mouvements contre-productifs inutiles du haut du corps
  3. Adoptez un rythme - grimpez à votre propre rythme
  4. Restez debout pour que vos poumons fonctionnent à plein régime
  5. Tirez le guidon dans vos cuisses lorsque vous avancez sur les pédales

J'espère que cela vous aidera !

24
16
2011-05-27 18:09:04 +0000

@GuyZee couvre la plupart des aspects techniques, mais j'aimerais ajouter que si vous éprouvez des difficultés à monter des collines, vous devriez également utiliser une vitesse inférieure. Des cadences plus rapides sont un excellent moyen de renforcer votre endurance et de vous aider à grimper les collines.

La rotation, c'est gagner !

16
6
2012-02-11 18:46:08 +0000

J'ai fait du vélo en Hollande depuis Londres et en Irlande et je suis sur le point de refaire du vélo en Hollande, en Belgique et en France.

Je suis tout à fait d'accord avec Frank. Il s'agit de conditionnement. La seule chose que je voudrais ajouter est :

  1. Monter des collines à bord d'un SS - garder une respiration constante et puissante - faire travailler les poumons.

  2. Poussez fort dans la montée et restez debout quand il le faut, puis faites ce que j'appelle le mouvement de poussée vers le haut, en tirant sur le guidon dans votre corps et en travaillant dur. <Il y aura des collines où vous n'aurez pas la possibilité (et c'est plus rapide) de descendre et de marcher, mais si vous répétez régulièrement les étapes 1 et 2 pendant quelques mois avec une distance décente, alors votre corps vous poussera vers le haut des collines les plus difficiles.

  3. Restez hydraté tout au long de votre parcours, et si vous parcourez de longues distances, mangez les bons aliments, pleins de glucides, comme les crêpes et les barres de céréales ! Cela et les boissons énergisantes m'ont aidé à gravir des collines pendant des années. La simplicité est la clé (bien que je ne discrédite pas les connaissances plus avancées de quiconque en matière de changement de rouages, etc. - j'essaierais de le faire si je pouvais me le permettre par curiosité).

  4. Ne réfléchissez pas trop ! Gardez votre calme et concentrez-vous sur votre rythme et non sur les cyclistes autour de vous ou les automobilistes (tout en les gardant évidemment à l'esprit par sécurité !).

Bonne chance soldat.

6
4
2014-08-09 22:49:35 +0000

Je roule sur un engin fixe SS 3 fois par semaine. Mon conseil, quand la colline est dure et raide, est de faire ce qui semble naturel.

  • Levez-vous.
  • Avancez le plus possible de votre poids. Je remarque une énorme différence quand je retire du poids de la roue arrière. La colline vous fait déjà reculer davantage. Pour contrer ce phénomène, il faut mettre plus de poids sur l'avant.
  • Tirez sur le guidon avec vos mains aussi loin que possible vers l'avant. J'utilise des barres très longues de style poursuite/corne de buffle et elles m'aident dans les collines.
  • Dépensez autant d'énergie à tirer sur la pédale que vous en dépensez à pousser vers le bas, ou plus. En d'autres termes, essayez d'utiliser des muscles différents de manière différente de votre pédale normale.
4
3
2011-05-29 19:55:02 +0000

Je suis avec M. Werner - on ne peut mieux dire !

Une idée de compromis pourrait être d'utiliser un moyeu Sturmey Archer à 3 vitesses.

Il y a une légère pénalité de poids et ce levier de guidon ruinera complètement l'apparence du vélo, cependant vous aurez un rapport pour les départs en côte/à vitesse constante, un rapport de croisière et un rapport surmultiplié. Vous devez relâcher les pédales pour changer de vitesse, mais vous pouvez également changer de vitesse lorsque vous êtes à l'arrêt. La vitesse 3 est amusante car vous pouvez rétrograder rapidement en première, passer en mode haute cadence, effacer tout ce dont vous avez besoin pour passer, puis repasser la vitesse de croisière. Extérieurement minimaliste et à l'épreuve des balles (j'ai une 3 vitesses de 1954), la 3 vitesses vous distinguera de ces monovitesses qui s'éloignent des feux de stop.

L'implémentation de la 3 vitesses pourrait être un projet amusant si vous construisez votre propre roue à partir d'une vieille roue à 3 vitesses. Les clips, le câble et le levier de vitesse sont facilement disponibles sur le marché pour de petites sommes, ils s'adapteront également à votre cadre sans nécessiter de pattes de fixation ou d'autres boulonnages du cadre. Si vous optez pour le Sturmey Archer, votre vélo sera également doté d'un véritable style rétro et d'un classicisme intemporel.

3
2
2011-11-13 15:53:31 +0000

La réponse la plus simple est le conditionnement. Essayez de vous pousser à fond pendant trois minutes avec des récupérations de trois minutes. Faites-le trois fois sur le chemin du travail. Faites l'exercice deux ou trois fois par semaine. Je roule à une seule vitesse de 10 à 20 miles par jour avant le travail. Grâce à ce programme simple, je suis arrivé au point où j'ai pu rouler à une vitesse unique de 40 miles en altitude en quelques semaines. En ce qui concerne l'équipement, une selle plus haute aide souvent à grimper.

2
2
2011-08-03 03:28:37 +0000

Autre suggestion : remplacez votre moyeu arrière à une vitesse par un moyeu Sturmey Archer à deux vitesses et à double vitesse. Celui-ci fonctionne par rétropédalage, ce qui vous permet de conserver l'aspect simple et propre d'un moyeu à une vitesse, mais vous obtenez un rapport plus bas pour les côtes. J'en ai un - il fonctionne très bien.

2
1
2011-05-29 22:53:33 +0000

Étant donné que vous roulez à une seule vitesse, mon conseil serait le suivant : Descendez les collines, et pédalez. Cela vous permettra de mieux conserver votre énergie et vous donnera plus de puissance dans les montées.

La raison est qu'une certaine quantité de pédalage en descente est gaspillée. La gravité vous tire vers le bas d'une colline, donc vous devez pédaler un certain nombre de fois juste pour aller plus vite que la gravité ne le ferait de toute façon.

La montée, d'un autre côté, chaque petite quantité d'énergie que vous dépensez est utile.

Donc vous serez plus efficace si vous descendez en roue libre et pédalez.

1
0
2014-05-13 08:57:11 +0000

Je suis d'accord avec les conseils donnés par @GuyZee : C'est une question d'élan. Assurez-vous d'avoir établi un rythme avec votre cadence (démarrage en roulant) et juste avant la montée, poussez et ne regardez jamais en arrière! Je le fais personnellement, avec en plus l'adaptation de la position d'un cycliste de route (en se penchant légèrement en avant au moins) et cela fonctionne assez bien. Sans oublier que la prochaine fois que je monte cette colline, je me sens considérablement plus fort et plus confiant.

0
-1
2012-08-09 12:41:57 +0000

Je suis d'accord avec la plupart des choses qui ont été dites (à l'exception de Campagnolo, certaines personnes ne comprennent pas la simplicité !) Comme pour la plupart des choses, la pratique facilite les choses en combinant le renforcement de la force et le raffinement de la technique. Je fais régulièrement des distances de plus de 40 miles sur mon fg et je n'ai pas changé de rouages, de position, d'équipement une fois qu'il fonctionne. Tant de choses sont plus psychologiques que physiques ! Je suppose que si vous lisez ceci après environ un an de pratique, soit vous avez surmonté la difficulté et vous jubilez, soit vous trouvez encore des collines difficiles. J'espère que c'est le premier cas ! Ma femme vient de recevoir un ss et adore l'immédiateté de la montée. Vous dites que vous êtes jeune et fort, à 60 ans, je pourrais dire que mon fg me garde vieux et fort ! Enjoy.....

-1
-2
2016-07-10 03:32:42 +0000

Utilisez une vitesse unique pour le haut de gamme et comptez simplement sur votre prise sur la poignée et les pédales. en faisant cela, vous pouvez augmenter l'inertie de votre mtb afin qu'il se déplace avec vous. ensuite, si vous utilisez des garde-boue sous la pluie, veuillez les enlever si ce n'est pas nécessaire. c'est tout ce que je peux dire.

-2