Bicyclettes
2013-12-25 16:26:57 +0000
5

Rupture de l'essieu arrière. Pourquoi cela se produit-il et cela vaut-il la peine d'essayer de le réparer ?

Je prends donc le temps, pendant les vacances, de réviser mon vélo de banlieue. Le groupe motopropulseur était plein de vieille huile, de sel de déneigement et de saleté, alors j'ai décidé de tout démonter en commençant par la roue arrière. Une fois démontée, j'ai fini par avoir la moitié de l'essieu arrière à la main et un tas de roulements à billes sur le sol (j'ai fini par les trouver tous).

Le vélo est utilisé depuis environ 18 mois, et il n'y avait pas de rouille et beaucoup de lubrifiant à l'intérieur du moyeu, donc je ne pense pas vraiment que ce soit de l'usure naturelle.

Qu'est-ce qui a pu causer la rupture de l'essieu ? Ma théorie est qu'ils ont trop serré les écrous lors de la construction du vélo.

Plus important encore, est-ce une "pièce utilisable par l'utilisateur" ou dois-je la faire réparer/ remplacer la roue ? Il me semble qu'il serait assez difficile de faire en sorte que les roulements à billes restent en place pendant que j'insère l'essieu.

Réponses [3]

7
2013-12-25 17:53:08 +0000

La plupart du temps, l'essieu est cassé lorsqu'on ne saute pas avec précision à vélo (il en va de même pour les obstacles sur la route comme les trous et les ralentisseurs). Les roues à roue libre y sont plus exposées car leurs roulements (c'est-à-dire l'endroit où la roue touche l'essieu), loin de l'endroit où le vélo touche la roue, ont donc plus de moment pour freiner l'essieu. A la question de savoir si la réparation vaut la peine La seule réparation possible est de remplacer l'essieu, ce qui signifie qu'il sera comme une nouvelle roue (si vous n'avez pas d'autres problèmes de roue). Si vous devez remplacer l'essieu, examinez la cuvette des roulements pour voir si elle est déformée. Si c'est le cas, dans la plupart des cas, la roue doit être remplacée. Examinez également les cônes.

7