Bicycles
2011-07-21 05:31:20 +0000
47

Est-ce que laver un vélo avec un tuyau d'arrosage va vraiment l'endommager ?

L'autre jour, je discutais avec les gars de mon agence de voyage pour savoir comment ils font pour que mon vélo soit aussi propre quand je l'emmène au service. Ils m'ont dit qu'ils utilisaient de l'air comprimé pour le nettoyer.

Ils m'ont prévenu que je ne devais pas utiliser d'eau à haute pression car elle peut pénétrer dans les roulements étanches et causer des dommages. J'ai également noté sur le manuel d'utilisation des manivelles Campag (juste à la fin) que vous devriez "Ne jamais vaporiser votre vélo avec de l'eau sous pression".

Quel est le problème ? Rincer le vélo avec le tuyau d'arrosage est un moyen très pratique pour enlever les gravillons et ensuite le savon après le lavage. Comment nettoyer vos vélos ?

Réponses [8]

34
2011-07-21 09:05:03 +0000

Oui, l'eau sous pression peut endommager votre vélo, notamment en éliminant la graisse des roulements. Notez qu'il s'agit d'eau pressurisée.

L'utilisation d'un tuyau d'arrosage sans pulvérisateur ne risque pas de causer de dommages. Il est peu probable que l'utilisation d'un tuyau d'arrosage avec un pulvérisateur de type douche provoque des dommages. Le but est d'utiliser une basse pression, afin de ne pas briser les joints. (J'évite le risque, de toute façon, parce que je ne peux pas me permettre de me tromper, et la pression dépend de la résistance des joints de votre vélo).

Un lave-auto, ou tout autre nettoyeur à pression, est à peu près garanti de faire des dégâts. Le lavage à la main, avec un seau, une brosse de lavage de voiture, une brosse à dents ou une brosse à engrenages, et un peu de savon non détergent est le moyen le plus sûr, et avec un peu de pratique et de préparation, peut être fait en une demi-heure. Certains savons à base de détergent réagissent à l'aluminium, et peuvent causer de sérieux dommages à un cadre ou à des pièces en aluminium au fil du temps. Assurez-vous d'utiliser un savon sans danger pour l'aluminium.

Vous pouvez faciliter les choses en utilisant un support de réparation pour tenir le vélo, et en enlevant certaines pièces, si vous avez les outils et les connaissances nécessaires, mais c'est un bonus.

A part cela, c'est juste de l'huile de coude.

34
10
2011-07-21 10:58:38 +0000

Utilisez le tuyau d'arrosage sans pulvérisateur, en vous servant simplement de votre pouce pour pulvériser. Évitez de pulvériser durement et longuement sur les zones d'appui. Et lorsque vous pulvérisez sur un palier, faites-le obliquement, pas directement dans le palier.

Ou laissez simplement le vélo être sale. Cela ne lui fait pas de mal non plus.

(L'air comprimé peut aussi endommager un vélo, s'il est mal utilisé, en faisant pénétrer de la saleté dans les roulements).

10
4
2012-10-26 14:48:59 +0000

Je laverais mon vélo avec un jet d'eau, à condition de ne pas le diriger vers les roulements étanches. C'est ce que j'ai fait pour la plupart de mes vélos et ils durent encore. Pour réfléchir, l'eau ne détruit pas les roulements, c'est la poussière et la saleté qui le font. Mais l'eau pressurisée peut forcer les roulements étanches et repousser toute votre graisse, la rendant sèche sur tout le pourtour. Tant qu'il y aura de la graisse, vos roulements dureront. Le jet d'eau est un meilleur moyen de nettoyer les zones étanches comme les chaînes et les engrenages. N'oubliez pas de toujours les regraisser et les lubrifier après chaque lavage.

Une autre chose à considérer est que les détergents ne sont pas non plus bons pour vos roulements. Une fois qu'ils entrent dans les joints, il ne sera plus possible de les laver. Ces détergents vont diminuer l'efficacité de la graisse pour vos roulements, pire que la saleté et la poussière.

Après chaque lavage, j'utiliserai de l'air comprimé pour sécher rapidement les chaînes et les engrenages également. Et n'oubliez pas que vous NE DEVEZ PAS diriger l'air comprimé vers les roulements ou les joints.

Dans cette optique, vous disposerez d'une méthode sage, rapide et suffisamment sûre pour nettoyer votre vélo.

Pour plus de sécurité, allez acquérir des connaissances sur le montage/démontage de votre vélo. Si vous n'êtes pas assez sûr de vous avec les joints, démontez-les et regraissez-les ;)

4
2
2011-07-23 19:50:47 +0000

Je lave toujours mes vélos au jet d'eau à haute pression (kärscher). C'est excellent pour nettoyer les chaînes et les engrenages sans avoir à les enlever et à les rincer au diesel. La seule chose que je nettoie est la chaîne et les engrenages ;)

Le seul point très important est de ne jamais diriger le jet d'eau aux mauvais endroits (c'est-à-dire les roulements). Il n'y a pas beaucoup de roulements sur un vélo, donc ce n'est pas trop difficile.

2
2
2014-05-19 22:07:50 +0000

Je viens de payer £232 pour remplacer divers éléments de mon vélo : casque, cassette, câbles, etc. etc. Je n'ai pas réussi à m'en sortir, je nettoie régulièrement mon vélo et voilà qu'on me dit de faire exactement cela. J'en ai discuté avec un des gars du magasin. Il m'a demandé comment je lavais mon vélo. Je suis allé dans les détails, puis il m'a demandé : "Est-ce que vous faites du lavage à la pression ? "Oui, vigoureusement !" J'ai répondu : "Non !" J'ai appris une leçon coûteuse, et je sais que les pièces que j'ai fait remplacer (à part le changement de la bande du guidon) étaient dues au lavage. On vit et on apprend. Je pense que j'ai besoin d'une autre vie !!!

2
1
2011-07-25 18:47:35 +0000

J'ai toujours entendu dire que l'utilisation d'un tuyau était mauvaise. Je ne peux pas comprendre pourquoi. Récemment, j'ai travaillé pour Trek World Racing dans le cadre de la Coupe du monde de Windham. Ils lavent tous les vélos, DH et XC avec un nettoyeur à pression tous les jours. Cela ne doit pas endommager leurs vélos vu leur succès. Je ne comprends pas les informations contradictoires qui circulent ici. Beaucoup d'autres entreprises ont fait de même : Giant, Specialized, Rocky Mountain etc.

1
-1
2016-09-26 18:48:36 +0000

Scare Mongering au maximum. .. ! Je fabrique, répare des vélos pour gagner ma vie et je fais des compétitions de descente. L'utilisation d'un Jet Wash est très bien tant que vous ne le visez pas directement sur les roulements principaux contenant de la graisse (moyeux de roue, trains d'engrenages), ce qui est assez simple à faire ! Il enlève la saleté entre la chaîne et les pignons, ce qui peut causer beaucoup de dommages et d'usure à une chaîne. Il suffit de regraisser la chaîne et les pignons avec de l'huile, ou avec un lubrifiant sec pour chaîne comme celui utilisé sur les motos. C'est comme dire qu'il est dangereux d'utiliser un couteau pour peler une pomme. .:-S

-1
-1
2011-07-21 14:48:46 +0000

Le nettoyage d'un vélo à l'eau sous haute pression est relativement facile et n'est que légèrement moralement incorrect si vous ne savez pas vraiment ce que vous faites.

On peut s'amuser bien plus avec un nettoyeur à vapeur à moteur diesel dont le mélange eau-solution de nettoyage sort à une température de 150 degrés centigrades et dont la "baguette" doit être tenue à deux mains en raison du "recul".

Passez la "baguette" sur les trois tubes principaux d'un vélo et vous pouvez parfois retirer les autocollants d'un seul mouvement. Collez un vélo de course Peugeot des années 1980 sur le chemin de la "baguette" et vous pouvez vous mettre à l'acier nu. (Le cadran de température doit être réglé pour les vélos de marque Peugeot et Halfords).

Mettez le vélo à l'envers et bien soutenu pour qu'il ne soit pas instantanément renversé par l'eau et pointez la "baguette" vers les roues, qui tournent très vite et chaque grain de graisse et de saleté est lavé. Un coup de baguette magique sur les moyeux et ils sont comme neufs. Il en va de même pour la chaîne, même la chaîne la plus incrustée est débarrassée de tous ses lubrifiants en quelques secondes. La plupart des vélos que j'ai lavés de façon si peu écologique étaient des réparations ou des échanges de pièces pour les vendre comme des vélos d'occasion. Une inspection approfondie a été effectuée par la suite et les zones nécessitant de l'huile/GT85 ont été traitées en conséquence. L'huile a été utilisée pour les boulons Allen et autres écrous en acier dont la surface chromée risquait d'être endommagée. Un polissage rapide et l'apparence était bien meilleure que ce que l'on pouvait obtenir par d'autres moyens.

J'ai testé de nombreuses motos "malmenées" par les méthodes de nettoyage industriel et nous avons également recueilli les commentaires des clients. À une ou deux reprises, j'ai fait entrer de l'eau par inadvertance dans le pédalier ou la roue libre, mais ce n'était pas le problème, c'était la saleté qui y était forcée. J'ai appris par essais et erreurs à ne pas agresser ces zones et à faciliter la vie des modèles Peugeot en raison de ce problème de peinture hydrosoluble. Nous n'avons jamais eu de plainte de la part des clients, les gens étaient toujours très contents de retrouver leur vélo comme neuf.

Est-ce que je mettrais mon propre vélo sous la "baguette" du nettoyeur vapeur ? Sans aucun doute, même mon vélo de route rétro-Campagnolo (qui n'a pas de roulements étanches). L'eau à 150 degrés chaufferait le cadre/les composants de sorte que, par une journée d'été, il serait sec en quelques minutes sans qu'aucune trace de saleté ne soit laissée derrière. La combinaison air + eau + acier nécessaire à l'apparition de la rouille a donc été réduite au strict minimum. Mes vélos n'ont pas rouillé prématurément ou n'ont pas eu de cliquetis mystérieux provenant de la zone du moyeu libre ou du pédalier. Grâce à ce nettoyage rapide et minutieux, j'ai pu passer plus de temps que je n'aurais pu le faire autrement à regraisser mon vélo.

Si j'avais eu seulement un seau d'eau savonneuse et un tuyau pour nettoyer mon vélo avec, je doute que j'aurais fait un si bon travail, mais c'est tout ce dont je dispose maintenant pour nettoyer mon vélo. Pour l'eau savonneuse, j'utilise de la lessive en poudre et j'accoste très largement les zones d'appui. De même pour le tuyau, je ne le dirige pas vers les moyeux ou le pédalier. Je trouve que le vélo est un bon moyen de le faire sécher, et de le coller sous le réacteur à fusion nucléaire non blindé qui passe au-dessus de nous à une distance de 93 millions de kilomètres la plupart des jours.

Le fait est que tout ce que vous utilisez pour laver votre vélo peut pousser la saleté dans les roulements. Mais utiliser de l'eau sous pression n'est pas nécessairement pire que d'utiliser le genre de brosse à dents de bébé que les archéologues utilisent pour nettoyer une tablette sumérienne. La raison en est qu'un jet d'eau prendra le chemin le moins résistant. Ce n'est pas forcément directement dans les roulements, car il y a un joint en caoutchouc sur le chemin.

Du point de vue d'un fabricant dont les pièces sont garanties, il est évident que vous ne voulez pas encourager les "idiots de nettoyeurs à vapeur" ni recommander un quelconque lavage sous pression. Cependant, d'après mon expérience pratique avec des centaines de vélos, je sais que le lavage sous pression se fait de préférence avec de l'eau chaude à 150 degrés et que dans certains cas, on peut par inadvertance enlever la graisse des roulements. Le risque vaut vraiment la peine d'être pris, même sur son propre vélo.

P.S. J'emmène mon vélo à la station de lavage locale ces jours-ci et je laisse les gars qui s'y trouvent nettoyer mon vélo. Je ne sais pas quel produit chimique ils utilisent dans leur seau d'eau savonneuse, mais il semble que cela fasse des merveilles sur mes roues en alliage. La dernière fois, j'ai dû les forcer à prendre mon argent, la fois d'avant, ils voulaient la totalité des 2£. Si vous avez un garage à proximité et que vous avez le sens de l'aventure/ de l'humour, je vous recommande de donner la main aux gars du lavage de voitures.

-1