Bicycles
2011-08-12 01:54:43 +0000
29

Comment puis-je vérifier la pression des pneus sans manomètre ?

Je voudrais savoir si mes pneus sont correctement gonflés, dans ce cas des pneus de route, mais je n'ai pas de manomètre.

Existe-t-il une heuristique pratique pour vérifier la pression ? Pourrais-je le faire, par exemple, en essayant de serrer le pneu entre deux doigts et en voyant avec quelle facilité il donne ? (Je peux le faire de toute façon, mais cela ne me donnerait aucune idée du niveau de pression).

Réponses [7]

19
2011-08-12 12:13:57 +0000

Si vous n'avez pas de pneus correctement gonflés, vous ne savez pas ce qu'il vous manque. Aucune règle empirique ne peut compenser cela. Le gonflage des pneus est très important et votre meilleure chance est de vous procurer une pompe à chenilles avec valve pour vérifier vos pneus. Faites-le tous les quinze jours, puis tous les mois si vos temps de trajet ne sont pas importants pour vous. Je n'insisterai jamais assez sur l'importance d'avoir une pompe de piste, mais ce n'est pas ce que vous avez demandé.

Plusieurs réponses ont mentionné ici que vous devriez jeter un coup d'œil à la façon dont vos pneus s'écartent lorsque vous roulez à vélo. Il s'agit d'une vérification utile, mais vous devez garder à l'esprit qu'un pneu correctement gonflé n'est pas un pneu plein et qu'il se gonflera de toute façon. Ce n'est que lorsqu'il est très sous-gonflé qu'il présente un gonflement supplémentaire facilement discernable. Mais faites attention à cela, surtout si vous passez sur une bosse et que le vélo "tonne" plus que d'habitude.

Il y a aussi le test du "ride through-the-puddle". Il s'agit de traverser une flaque d'eau et de se rendre sur une surface sèche, par exemple un trottoir ou un couloir. Si vous regardez la quantité d'eau qui a été laissée derrière vous, vous pouvez avoir une idée comparative de la quantité de votre pneu qui est en contact avec la route. Si vous savez ce que vous attendez et si le sentier est plus épais que cela, par exemple avec beaucoup plus que la crête centrale en contact, vous pouvez alors vouloir sortir la pompe de la piste à nouveau.

Pour revenir à l'idée du poids sur la roue et de l'évasement des pneus, vous pouvez aussi faire rouler votre vélo lentement sur un trottoir et voir combien il se déforme. A vitesse, il le fera plus que dans une situation statique, alors essayez-le lentement et il ne devrait pas y avoir de danger pour vos jantes et de "serpent" dans vos pneus.

Quant à la pression sur le pneu après l'avoir gonflé du mieux que je peux avec une mini-pompe, quand j'arrive à la pompe de piste avec la jauge, je suis toujours surpris du nombre de dizaines de P.S.I. que j'ai manqué. Presser le pneu est une perte de temps.

Si vous aviez des valves de type automobile (ce qui n'est pas le cas), vous pourriez vous procurer ces bouchons de valve que certains ateliers de pièces détachées automobiles vendent. Ils deviennent rouges quand vous perdez 5 à 10 P.S.I. Ils sont bons mais ne sont pas disponibles à Presta à ma connaissance.

Personnellement, je trouve que la meilleure jauge est celle de la moto et de sa vitesse. Sur certaines parties de mon trajet, j'aime aller plus vite que la limite de 20 m.p.h. (car les voitures ne peuvent pas me dépasser à ce moment-là), mais il y a des moments où je ne peux pas atteindre la vitesse prévue, telle qu'elle est mesurée sur l'indicateur de vitesse du vélo. Avec un peu d'air supplémentaire dans les pneus, je peux généralement revenir là où je m'attends à être.

19
11
2011-08-12 02:19:25 +0000

La meilleure "heuristique" consiste à observer le pneu arrière dans des conditions de poids maximum. Il doit se déformer sensiblement, mais pas à l'extrême. La déformation doit être d'environ 10 à 20 % de la hauteur du pneu entre le sol et le bord de la jante - moins de déformation pour les conditions routières, plus pour le tout-terrain.

11
9
2011-08-12 02:30:18 +0000

Appuyez la plupart de votre poids sur le siège ou le guidon (selon la roue que vous essayez de vérifier) et observez le gonflement du pneu. Faites-le sur une surface semblable à celle de la route, et non sur de la terre ou de la moquette. En général, le pneu doit être un peu bombé à côté de la zone de contact, mais pas trop. Essayez de faire rebondir votre poids, quelle que soit la force avec laquelle vous rebondissez, le pneu ne doit pas être proche de son point le plus bas. Il devrait y avoir au moins un petit renflement, surtout lorsque vous rebondissez fortement.

Cela fonctionne mieux, bien sûr, si vous avez déjà utilisé une jauge avec ces pneus et si vous savez à quel point le pneu sera renflé avec un gonflage correct.

Il est tout simplement trop difficile de juger avec vos doigts. Il y a de bonnes chances pour qu'un pneu un peu sous-gonflé et un gonflage correct soient presque durs comme de la pierre.

9
6
2011-08-12 12:59:00 +0000

Le plus important est d'avoir une pompe avec un manomètre. Il suffit de compléter la pression de chaque pneu avant chaque trajet. Vous pouvez ensuite serrer le pneu et, avec le temps, vous faire une idée de la pression qui vous convient.

La "bonne pression" dépend de votre poids, du type de pneu auquel vous avez affaire et de vos préférences. La seule façon de le déterminer est de monter vos pneus à différentes pressions et de voir ce qui vous convient le mieux. C'est une question quelque peu subjective. Je ne pense pas que 2 à 3 psi fassent une grande différence, et je sais que certaines personnes ne seront pas d'accord avec cela.

De manière générale (pour vous donner un point de départ pour l'expérimentation) : Si vous êtes un "clydesdale" (plus de 200lbs), vous voudrez être au-dessus de la pression recommandée qui est imprimée sur le pneu. Si vous êtes assez léger, la pression recommandée est un bon point de départ.

Une autre chose à essayer est de faire rouler votre pneu avant à une pression inférieure à celle de l'arrière. Cela amortira le choc de la route pour vos mains. Une fois encore, le niveau de réduction dépend de l'expérimentation.

Certaines personnes ont des règles et des heuristiques plus rigides que moi, mais si je devais choisir un ensemble de règles, je choisirais these de chez rivendell, elles décrivent le type de pneu et la pression de gonflage appropriés en fonction du cycliste + de la moto + de l'utilisation.

6
2
2011-08-12 04:41:58 +0000

Si vous utilisez une pompe à main et que vous la connaissez bien, vous pouvez obtenir une estimation approximative de la résistance qui augmente au fur et à mesure que vous pompez. Je trouve que cela me permet d'obtenir une résistance de 10 à 15 PSI lorsque je vérifie plus tard.

2
2
2011-08-12 08:15:14 +0000

**Ils ne sont pas chers (j'en ai eu un bon marché et plastifiable) et 003 quand j'étais enfant. Ce n'est pas le plus facile à utiliser sans perdre d'air, et ce n'est pas bon pour la pression des pneus de course, mais ça m'a bien servi pendant de nombreuses années. De nos jours, j'utilise une pompe avec une jauge intégrée)

Les caractéristiques physiques ne sont pas fiables, surtout si vous n'êtes pas déjà habitué à l'aspect et au toucher de vos pneus à la bonne pression. Gonfler suffisamment vos pneus est essentiel pour réduire les crevaisons et diminuer la résistance au roulement, tandis que les surgonfler donne une conduite dure et peut éventuellement être dangereux. Pourquoi prendre ce risque ?

2
2
2011-08-13 03:56:19 +0000

Vous pouvez en effet vérifier à la main, mais vous ne serez précis que si vous vous exercez souvent et si vous recoupez avec un calibre de pneu chaque fois que cela est possible. En réalité, vous devriez toujours utiliser un calibre de pneu si possible, car savoir vérifier à la main est un bon complément lorsque vous changez une crevaison ou lorsque vous êtes loin de chez vous et que vous avez besoin d'une vérification rapide.

Comme d'autres l'ont dit, achetez un calibre ! Une bonne jauge numérique Presta/Schrader peut être achetée en ligne pour environ 25 dollars US. Les jauges numériques sont plus précises, mais une jauge analogique moins chère reste bien meilleure qu'une estimation à la main.

Maintenant, une fois que vous avez une jauge, utilisez-la après chaque long trajet sur votre vélo de route - ou au moins une fois par semaine (les pneus de route perdent rapidement de la pression, alors une utilisation quotidienne est encore mieux). Mais avant de mettre votre nouvelle jauge, pressez votre pneu et enfoncez le bout de votre pouce dans le flanc du pneu. Devinez si les pneus sont "ok", "bas" ou "vraiment bas". Faites un suivi avec votre jauge, ajoutez de l'air si nécessaire, puis répétez la pression pour voir comment ils devraient se sentir à la pression.

2