Bicycles
2010-09-26 12:50:40 +0000

Réponses [7]

43
2012-01-27 18:03:01 +0000

Comme indiqué ci-dessus, une partie du classement d'une ascension dépend de sa place dans une étape : généralement, l'ascension finale d'une étape est "remontée" par une catégorie. Vous pouvez le voir dans les graphiques ci-dessous, qui montrent les ascensions classées par les organisateurs du Tour de France lui-même pour les éditions 2012, 2007, 2005 et 2004 du Tour, et tracées en fonction de la longueur de l'ascension et de sa pente moyenne. Si l'on tient compte de la longueur de la montée et de la pente, on peut calculer le dénivelé total de cette montée, ce que montrent les courbes de niveau en pointillés dans chaque graphique. Les ascensions de catégorie 2, 1 et HC sont nommées. Par exemple, en 2004, l'ascension de Vilard de Lans a été classée dans une ascension de catégorie 2 plutôt que (évidemment) de catégorie 3 parce qu'elle était la fin de l'étape. De même, en 2005, l'ascension du Pla d'Adet a mis fin à l'étape, et il semble que sa catégorie ait également été augmentée, passant (sans doute) de Cat 1 à HC.

Soit dit en passant, la Madeleine a été escaladée en 2004 et 2005 mais, comme vous pouvez le voir, la longueur et la pente des ascensions étaient différentes ces années-là. En 2004, la Madeleine a été escaladée par le côté sud ; en 2005 et 2012, l'approche de la Madeleine s'est faite par le nord.

categorized climbs for 2012 TdF

categorized climbs for 2007 TdF

categorized climbs for 2005 TdF

categorized climbs for 2004 TdF

43
33
2010-09-27 21:20:08 +0000

Comme il a été mentionné, les catégories réelles sont assez subjectives. Des éléments tels que la notoriété d'une ascension ainsi que le sentiment des organisateurs quant à la distribution des points du Roi de la Montagne sur une étape donnée auront une incidence sur le classement.

Cela dit, il existe quelques règles générales si vous voulez avoir une idée de la progression de votre ascension locale jusqu'à une montée classée donnée du circuit. Il y a toujours des exceptions aux classements de montée, mais cela devrait vous donner une liste de base pour commencer.

Category 4
2km or so @ 6%
4km or so @ < 4%

Category 3
2-3km @ 8% (or less on average, but with very steep pitches)
2-4km @ 6%
4-6km @ 4%

Category 2
5-10km @ 5-7%
10+km @ 3-5%

Category 1
5-10km @ >8%
10-15km @ 6%

HC
Often Category 1 climbs as the last climb of the day
15+km @ 8%+ (Alpe D'huez, etc.)
20+km @ anything uphill. (Galibier is ~=4% over 40km if I recall correctly)

Comme je l'ai mentionné, vous pouvez trouver des exceptions pour chacun d'entre eux. En voici quelques exemples :

  • 2006, le TdF a inclus le Cauberg, une ascension clé de la course Amstel Gold. Elle couvre environ 1,5 km avec une moyenne d'environ 5%, elle a été classée en catégorie 3. Il y a quelques centaines de mètres à 11% dessus et placé juste avant l'arrivée, il a fait voler le peloton en éclats.
  • 2010, la 12ème étape s'est terminée juste après le Col de la Croix Neuve. Elle a été classée en Catégorie 2, bien qu'elle ne fasse que 3,1 km de long. La moyenne était de 10 %, ce qui n'est pas facile.
  • De nombreuses côtes de catégorie 4 des premières étapes plates ne seraient pas classées dans une étape plus difficile. Elles existent donc, et il y a de l'excitation dans le classement du roi de la montagne au début.
33
6
2015-08-18 20:14:01 +0000

Pour Strava grimpe , il existe une catégorisation objective qui est la longueur en mètres multipliée par la pente en pourcentage, avec les catégories suivantes :

score = length(m) * grade(%)
  • Cat 3 : score > 16000
  • Cat 2 : score > 32000
  • Cat 1 : score > 64000
  • Cat HC : score > 80000

Par exemple Alpe d'Huez a une longueur de 13800m et une pente moyenne de 8. 1% (selon Wikipedia), ce qui donne un score de 111780, ce qui la placerait comme une montée HC puisque son score est bien supérieur à 80000.

6
5
2010-09-26 14:57:24 +0000

Les organisateurs du tour les classent subjectivement en fonction de leur pente, de leur longueur, et aussi de l'endroit où ils se produisent dans l'étape (les montées proches de l'arrivée obtiennent un meilleur classement). Un autre critère qui fait rarement une grande différence est l'état de la route. Certaines personnes estiment que les classements ont été incohérents au fil des ans, ou ont été gonflés ces dernières années. En bref, il n'existe pas de méthode scientifique pour évaluer les côtes, il s'agit simplement d'un jugement de la part des organisateurs de la course

Note, autres ont en effet essayé de classer quantitativement les côtes. Vous pourriez appliquer leur méthodologie aux ascensions près de chez vous pour savoir comment une ascension locale pourrait être classée à la fin d'une étape du tour.

5
5
2016-06-01 09:09:46 +0000

Je préfère la tradition cycliste qui veut que l'on décide de la vitesse à laquelle on doit rouler pour gravir une colline ou une montagne avec une Citroën 2CV. Pour les montées de HC, il fallait les monter en marche arrière.

Scientific ? Pas vraiment. Perçu comme gaulois ? Mais oui !

5
2
2010-09-26 17:14:19 +0000

Un autre critère important est le lieu de l'ascension. Si vous placez une montée de catégorie 1 à la fin d'une étape de montagne avec une arrivée en montée, elle devient une montée HC.

2
1
2018-07-25 20:52:59 +0000

Doug Dailey (un collègue du club de cyclisme et ancien champion britannique, légende du cyclisme britannique) m'a dit que les catégories étaient historiques et basées sur les premières capacités des Citroën (années 1920 ?). Si cette voiture ne pouvait monter une côte qu'en 1ère vitesse, elle était définie comme catégorie 1. Si elle pouvait le faire en deuxième, catégorie 2, etc. Cela semble plausible et très français. J

1