Bicycles
2010-08-31 17:46:00 +0000

Réponses [8]

29
2010-08-31 20:06:25 +0000

La pression des pneus est généralement un compromis entre trois choses :

  1. La résistance au roulement (plus de pression == roule plus facilement)
  2. Résistance au pincement à plat (plus de pression == moins de chance pour la chambre à air de se déchirer lorsqu'une pierre écrase le pneu vers la jante)
  3. Adhérence (avec moins de pression, le pneu peut mieux s'adapter aux rochers, aux racines et aux autres terrains, ce qui lui donne une plus grande surface de contact)

Si vous roulez sur un terrain où l'adhérence n'est pas trop importante (terre plate ou à angle faible et rochers secs par exemple), une pression plus élevée vous permettra d'aller vite sans vous pincer. Si vous roulez dans des descentes abruptes et/ou sur des rochers ouverts et glissants, l'adhérence sera plus importante que la résistance au roulement, alors utilisez le moins de pression possible pour ne pas vous pincer rapidement. Vous pouvez acheter des pneus de descente à double paroi latérale qui vous permettent de rouler à très basse pression (par exemple 25 psi) sans risque de pincement à plat, mais ils peuvent peser presque le double de ce que font les pneus de cross-country normaux.

Comme mentionné dans d'autres réponses, vos pneus ne doivent pas nécessairement avoir la même pression. En général, l'adhérence est plus importante sur le pneu avant, car la majeure partie de votre poids repose sur celui-ci lors des descentes de sections difficiles. De même, lorsque vous roulez à plat ou en montée, la majeure partie de votre poids est sur le pneu arrière, donc la résistance au roulement et la résistance au pincement à plat sont plus importantes pour l'arrière.

Personnellement, je roule avec un pneu de descente à double paroi latérale à basse pression (30 psi dans un pneu classé 35-65 psi) à l'avant et avec un pneu de cross-country à pression plus élevée (50 psi dans un pneu classé 45-65 psi) à l'arrière. Je sacrifie un peu de poids, mais j'obtiens le meilleur des deux mondes : une adhérence fabuleuse en descente et une facilité à rouler sur les plats et dans les montées.

Utilisez votre meilleur jugement pour descendre en dessous de la pression nominale du pneu, car les crevaisons sont de plus en plus fréquentes. Si vous passez en dessous de la pression nominale, assurez-vous de le tester sur des impacts durs (tels qu'un virage dans un rocher) sur un terrain facile avant de vous jeter à grande vitesse en bas d'une montagne où un éclatement serait catastrophique.

29
10
2010-08-31 18:02:58 +0000

En général, il faut faire ce que dit le pneu. Si vous savez que le terrain est constitué de rochers glissants ou très meubles et qu'il nécessite un contact plus important entre le pneu et la surface, alors rendez-les un peu plus souples. Cela augmentera les risques de crevaison, mais faites attention.

Je roule presque toujours avec mon pneu avant un peu plus mou que mon pneu arrière, car la plupart de mon poids repose sur le pneu arrière. C'est juste une chose que j'ai trouvé que je préfère.

10
6
2010-09-01 06:58:44 +0000

Je dirais qu'il faut rouler à la pression la plus basse possible sans que le pneu ne roule sur la jante dans les virages ou ne rote sur les rochers.

L'hypothèse selon laquelle les pneus plus durs ont moins de résistance au roulement n'est pas nécessairement vraie, voici une étude montrant le contraire. [lien mis à jour, s'il se casse à nouveau, cherchez dans Google "Rolling Resistance Eng Illustrated". Le document a été écrit à l'origine par Schwalbe Tires]

6
6
2010-08-31 18:11:59 +0000

Cela dépend vraiment de ce que les pistes sont comme ainsi que de votre poids. Si vous roulez sur des pistes très fluides avec peu d'obstacles, de sauts ou de chutes, vous pouvez probablement rouler à un peu moins de 25 psi si vous êtes léger. Cela vous donnera beaucoup plus de traction et de contrôle. Si vous roulez sur des pistes avec des sauts et des dénivellations, vous voudrez aérer davantage.

Avec des pistes plus rocailleuses, vous voudrez rouler à un psi plus élevé pour éviter les pincements. C'est le genre de piste que j'emprunte généralement et je roule avec une pression de 30 à 35 psi à l'avant et de 35 à 40 psi à l'arrière.

6
4
2010-09-10 21:14:36 +0000

Un tuyau que mon ami m'a montré le week-end dernier était de prendre une roue et de trouver une pierre pointue. Appuyez doucement de tout votre poids sur la roue. Si la roue ne heurte pas la pierre pointue, vous ne risquez pas de souffrir d'un pincement à plat. Si le caillou touche facilement la jante, la pression est trop faible.

Cela devrait tenir compte d'un certain nombre de variables critiques telles que le volume du pneu et le poids du cycliste et le raisonnement selon lequel vous heurterez le caillou à vitesse ou sur une seule roue (normalement, chaque roue ne prend que la moitié de votre poids).

4
4
2010-08-31 20:21:33 +0000

Je suis d'accord avec les autres réponses, mais ma stratégie consiste à exercer la pression la plus faible possible tout en évitant systématiquement les pincées. Il y a trop de variables pour donner une réponse générale (poids, type de sentier, fabricant de pneus), mais je trouve que quelque chose au milieu des années 30 est sans danger pour moi (200+lbs, parcours de course xc). Si vous voulez jouer la sécurité, trouvez une pression sûre et ajoutez 2-3 psi.

De plus, vérifiez toujours la pression de vos pneus, le fait de prendre les quelques minutes avant la plupart des courses vous permet de rouler plus longtemps.

4
2
2010-11-27 00:46:01 +0000

Quelques très bonnes réponses, mais je pense qu'il vaut aussi la peine de dire que le flanc donne une pression maximale non suggérée sur tous les pneus de vélo que j'ai vus.

La seule fois où je fais tourner mes pneus de VTT à leur maximum, c'est quand je suis sur la route et que je suis pressé.

2
0
2014-06-11 19:31:49 +0000

Aucune des réponses ne mentionne les pneus sans chambre à air.

Un pneu sans chambre à air n'a pas de chambre à air, donc pas de tube à pincer.

Le but premier du tubeless est de réduire la pression.

Il faut à la fois des jantes (roues) sans chambre à air et des pneus sans chambre à air. Vous pouvez obtenir des kits de conversion pour les jantes normales. Le Tubeless est disponible en version tubeless et tubeless ready.

0