Bicyclettes
2011-11-01 17:09:08 +0000
14

Des aiguilles dans les doigts après de longs trajets

J'ai commencé à avoir des aiguilles dans mon petit doigt et dans le doigt d'à côté quelques fois après avoir roulé pendant plus d'une heure. Les routes sont assez accidentées et font beaucoup vibrer mon guidon. Certains matins, je me réveille aussi avec des doigts en peluche. Je pense que c'est peut-être lié au cyclisme, mais il se peut aussi que mes doigts passent beaucoup de temps à taper.

Est-ce quelque chose dont je devrais m'inquiéter et y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour éviter que cela ne se produise ?

Réponses [1]

12
2011-11-01 18:14:03 +0000

**Les symptômes du réveil avec les doigts qui picotent font que ce son correspond au syndrome du canal carpien à mon avis non médecin.

En gros, si je comprends bien, un peu de cela de temps en temps n'est pas un problème, mais trop avec le temps cause des dommages qui peuvent être permanents et causer des problèmes majeurs aux mains.

Il y a un faisceau de nerfs et de tendons qui passent par un canal étroit dans votre poignet. Une pression sur cette zone, ou l'utilisation des tendons avec le poignet dans une position non neutre peut, avec le temps, causer des problèmes. Cela peut signifier que le vélo et la dactylographie vous causent des problèmes. La pression exercée sur ces nerfs aura tendance à provoquer des engourdissements et des picotements au niveau du pouce, de l'index, du milieu et d'une partie de votre annulaire. La vibration des mains (par exemple à partir d'un terrain accidenté) pourrait être le principal problème au lieu de la pression.

Il y a aussi le nerf cubital du côté "petit doigt" de votre main qui peut avoir le même genre de problèmes. Une pression sur ce nerf (ou un étirement ou une hyperextension) aura tendance à provoquer un engourdissement et des picotements dans le petit doigt et une partie de l'annulaire.

Le diagnostic exact de votre problème doit être fait par un médecin, et non par Internet.

En supposant que vous parliez à votre médecin et qu'il vous suggère d'éviter la pression de la main que votre vélo provoque, voici quelques éléments qui vous aideront à éviter ces problèmes sur votre vélo :

  1. Faites appel à un professionnel pour l'ajustement de votre vélo
  2. Ne tenez pas les barres fermement, tenez-les lâchement
  3. Gants dont le rembourrage correspond aux coussinets de votre paume (pas de coussinet sur le canal central, cela aggravera les choses). Malheureusement, de nombreux gants ne sont pas vraiment conçus pour aider, vous devez donc savoir ce qu'il faut chercher.
  4. Certaines poignées de barre sont conçues pour aider
  5. changer votre façon de rouler pour mettre moins de pression sur votre main (utiliser les muscles du tronc pour maintenir le corps en place)
  6. Lever le guidon et/ou le rapprocher de vous afin d'avoir moins de pression sur vos mains
  7. Les extrémités du guidon pour donner plus de positions aux mains
  8. Différents styles de guidon (nouveau vélo avec des barres de descente ?) pour plus de positions de la main, de préférence avec la position principale ne mettant pas de pression au centre de la paume
  9. Variez plus souvent les positions des mains. Si vous avez des guidons qui permettent plusieurs positions des mains, utilisez-les
  10. Faites des pauses pendant votre trajet. Le simple fait de retirer vos mains des barres pendant une minute à un feu rouge pourrait vous aider
  11. Il peut y avoir des étirements que vous pouvez faire pendant ces pauses pour vous aider
  12. Pédalez plus rapidement/plus fort. Si vous pédalez assez fort, vous vous retrouverez à tirer votre corps vers le bas avec le guidon au lieu d'appuyer sur vos mains.
  13. Faites tourner vos pneus à une pression plus basse. Remplacez-les par des pneus plus gros si nécessaire. Cela devrait contribuer à réduire les vibrations de la route.

Quelques références :

12